logo cocagne_meilleure_def.jpg

logo_Bio_Suisse.png

  • slide
  • slide
  • slide

Notre approche

Près de quarante ans d'activité des «Jardins de Cocagne - Solidarité Nord et Sud» au Sénégal, au Mali et en Mauritanie ont permis de dégager un certain nombre de principes de travail:
Avec nos partenaires africains, nous nous retrouvons autour du respect de la terre, de la défense des droits des paysans et paysannes et de la souveraineté alimentaire, de formes démocratiques d’organisation sociale, de la recherche d’une vie digne pour femmes, hommes et enfants. Notre volonté est de donner le pouvoir aux groupements en mouvements.

Travailler directement avec les associations et les communes au Sud

Dans la région des trois frontières, les associations occupent une place importante dans la vie économique et sociale. Elles renforcent la solidarité et permettent une amélioration des conditions de vie. Avec la décentralisation, les communes jouent aussi un rôle d'animateur de la vie locale. «Les Jardins de Cocagne» ont appuyé directement et sans intermédiaires certaines associations et communes. Celles-ci présentent des projets, les réalisent et en rendent compte. Elles ont accès à des moyens financiers qu'elles sont capables de gérer et qui évoluent au rythme de leur expérience.

Renforcer l'autonomie

Les actions soutenues visent l'autonomie des populations
- en incitant les associations à faire appel à des structures locales existantes (et non extérieures) pour des appuis techniques ou de formation qui leur manqueraient;
- en favorisant des systèmes de gestion de fonds de crédit qui permettent aux paysans et aux artisans, hommes et femmes, de mettre en place de petites activités économiques;
- en développant des actions de formation, des rencontres et des échanges.
L'autonomie aux plans économique, culturel et politique est une réponse importante aux pressions liées à la mondialisation.

Favoriser les projets productifs

Les projets agricoles doivent produire un effet de développement en renforçant les structures de production pour les marchés locaux et en améliorant les conditions de vie.

Ne pas privilégier la technique

Proposer uniquement des techniques, aussi bonnes soient-elles, n'amène pas forcément l'évolution espérée dans la production. Les actions, pour être efficaces, doivent viser une évolution en profondeur des dynamiques sociales.

Ancrer les projets de santé dans la communauté

Le programme VIH/sida utilise une approche favorisant l’information, le dépistage et l’accès au traitement, comme aussi pour Ebola. Il y a une collaboration étroite avec les structures de santé. Des relais sont formés pour sensibiliser la population dans les villages et des animateurs se rendent auprès des populations avec comportements à risque, comme les travailleurs dans les régions minières.

Favoriser l'évolution de la société démocratique

L’association est attentive aux relations entre les structures traditionnelles (chefs coutumiers, chefs de villages, etc.), les associations modernes et les structures politiques.

Un apprentissage commun

Toutes ces années de travail des «Jardins de Cocagne - Solidarité Nord et Sud» et de ses partenaires au Sud ont permis de créer des liens forts, empreints de confiance, de connaissance mutuelle et d'engagement.

Tous les partenaires continuent leur activité après la fin de notre appui financier à leurs projets.

copyleft  Les Jardins de Cocagne | Notre approche