newlogoCa200.png

Exposition 2002 sur la migration

Oscar Baillif
Oscar Baillif

 

 

 

Le phénomène de la migration
Quelques dessins. Commande d'affiches, brochure et cartes
carte3grand
Des rencontres... un reportage... l'exposition...
Accompagner les migrants, les associations paysannes et depuis quelques années des communes dans leur effort pour le développement de la région des trois frontières entre le Sénégal, le Mali et la Mauritanie.
Depuis 1984, «Jardins de Cocagne*Solidarité Nord et Sud» accompagnent les migrants, les associations paysannes et depuis quelques années des communes dans leur effort pour le développement de la région des trois frontières entre le Mali, le Sénégal et la Mauritanie.

Nous avons proposé à Oscar Baillif, dessinateur genevois, de faire un reportage sur nos partenaires en Afrique.

En juillet et en août 2001, Oscar est parti à la rencontre de nos amis, à la découverte des villages de la région du fleuve Sénégal. Une fois le contact établi, les populations soninkés, peuls, malinkés, bambaras et maures noires l'accueillent et lui permettent de saisir leur vie quotidienne:

«Lorsque j'ai débarqué en Afrique, je suis resté bouche bée et les pinceaux en mains! Quand mon regard s'est acclimaté, je me suis aperçu que le dépaysement transformait aussi ma pratique du dessin. En Europe, si je dessine mon rapport à l'autre, c'est le plus souvent à travers un espace de solitude urbaine. En Afrique, c'est l'inverse. Le dessin a instauré des jeux de curiosité avec les enfants, il est devenu un vecteur de salutations et de présentations avec les adultes. En cherchant à capter les mouvements et la lumière, j'ai pris le pouls de cette société rurale, avec ses traditions et ses évolutions. Un objet importé. Un geste ancestral. Un bidon en plastique. La hutte de l'éleveur, la maison du migrant en dur, les constructions traditionnelles crépies. Même les déchets racontent la migration! Au fil des carnets, j'ai rencontré une culture métissée, façonnée des empreintes d'ici et de là-bas, d'avant et de maintenant.»

Pendant l'hiver 2001-2002, Oscar a poursuivi son travail à Paris en rencontrant les migrants issus des mêmes villages qu'il avait visités pendant l'été en Afrique.
expo02
Son regard précis, sensible et respectueux transparaît à travers tous les dessins qu'il nous a rapportés. Ils nous ont profondément touchés. La force de ce témoignage nous a incité à rendre ce travail public sous forme d'une exposition.

Nous remercions Oscar Baillif pour ce magnifique témoignage.

 
Lieux d'exposition

En 2002:
Meyrin, Semaine Solidarité
Institut Universitaire d'Etudes du Développement (iuéd)
Fête Camarada
Maison des Associations
En 2003:
Université Ouvrière (UOG)
Onex, Service Social et Maison Onésienne
Salon du livre, Village alternatif
Chêne-Bougeries, Centre de Rencontre et de Loisirs
Plan-les-Ouates, Culture d'ailleurs
Uni Mail
Consultation Mémoire, Hôpital Universitaire Genève
En 2004:
Chêne-Bourg, Centre de Loisirs et de Rencontre
Berne, Eglise française réformée
En 2005:
Vernier, World Music Festival dans la stand de la FGC

En 2008:
Carrefour de la FGC sur la migration, à Meyrin

copyleft  Les Jardins de Cocagne | Exposition 2002 sur la migration